Parentalité positive et bienveillante : Le premier pas

Avez-vous déjà pris l’avion ? Sûrement ! Est-ce que vous vous rappelez des consignes de sécurité juste avant le décollage ? Laissez-moi vous rafraîchir la mémoire :

En cas de dépressurisation de la cabine, les masques à oxygène tomberont automatiquement à votre portée. Si vous voyagez avec un enfant, mettez votre masque en premier puis l’aidez à ajuster le sien.

En tant que parent, tout naturellement et par réflexe, nous pensons d’abord à la sécurité de nos enfants avant la nôtre. Le problème c’est que pendant que vous ajustez le masque de votre enfant, vous risquez de manquer d’oxygène. Qui va s’occuper de votre enfant ? Si vous n’êtes plus là.

N’oubliez pas l’essentiel : Pensez à vous aussi

Quelle réflexion vous inspire tout cela ? Au quotidien, c’est la même chose. Nous nous préoccupons beaucoup du bien-être de nos bambins :

Est-ce qu’il a bien mangé ? Est-ce qu’elle a bien dormi ? Cette année, elle veut faire du chant ou de la danse ?

De plus, dans notre rythme infernal du quotidien : boulot, maison, enfants, nous oublions rapidement nos propres besoins. Et notre batterie est à plat. Prendre soin de soi, ce n’est pas de l’égoïsme. Donc, ne culpabilisez pas. Du temps pour soi permet de recharger nos batteries. Nous avons besoin de retrouver de l’énergie et le moral pour être des parents positifs et bienveillants. Jouer, être patient, être à l’écoule, faire de l’humour,…sont très consommateurs d’énergie. Se sacrifiez à 100% pour ses enfants est contre-productif. Personne n’est programmé pour s’occuper de ses enfants 7j/7j 24h/24h. Tôt ou tard, la fatigue s’installe, nous deviendrons plus impatients, irritables et moins zen. Alors, comment trouver du temps ? Faites garder vos enfants par la famille, des amis ou une babysitter. Laissez les petits à papa pour une soirée puis à maman la semaine d’après. Levez-vous 30 min plus tôt et profitez du calme de la maison pour lire, faire un peu de sport, méditer, etc.. c’est votre moment, faites ce que vous avez envie.

Tout dans la vie est une question de choix !

Parfois, pour dégagez du temps, il faudra changer en profondeur votre vie. Déterminez qu’est-ce qui vous pèse le plus dans votre quotidien ? Les 2 heures passées dans le transport ? Les journées de 12h au boulot ? Mère au foyer ce n’est pas pour vous, l’activité professionnelle vous manque ? La course pour récupérer les petits tous les soirs ? La vie en ville ne vous convient plus ? … Puis, prendre le temps de réfléchir, qu’est ce qui est vraiment important ? Vos priorités. Si récupérez votre enfant à l’école est important pour vous ? Est-ce que c’est compatible avec ce travail à 2 heures d’ici ? Si gagnez plus, signifie travailler jusqu’à 21h et payez une nouvelle babysitter pour récupérer les enfants de l’école, est-ce que c’est le bon choix ?… Changer de travail, passer en 4/5ème, déménager à la campagne, reprendre les études, reprendre le travail,… Tous ces changements demandent du courage, oui ça fait peur, ça semble impossible…

Nelson Mandela disait :

Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse.

Si votre quotidien est invivable aujourd’hui, changer et redéfinir certains paramètres de votre vie devrait être une priorité. Sauf, si vous êtes suffisamment fort pour accepter et dépasser cette situation.

Pour résumer :

Le premier pas vers la parentalité positive commence par prendre soin de soi, être bienveillant et empathique vers nous même. Puis nous pourrons transmettre à nos enfants.

Si vous avez aimé cette vidéo, mettez moi un pouce j’aime ou partager. Pour recevoir d’autres vidéos de ce type, vous pouvez me suivre sur Facebook ou en vous abonnant à cette chaîne

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Je suis d’accord à 100% ! C’est parfois l’écueil de la parentalité bienveillante : à trop vouloir bien faire pour ses enfants, on s’oublie en tant que parents. Il me semble urgent que chaque parent puisse s’accorder du temps pour son propre bien-être et c’est ce que je défends sur mon site (www.ParentsEnEquilibre.com). Bien contente de découvrir que nous diffusons le même message 😉

  2. Aurore dit :

    Exactement. Un enfant sera épanouis si déjà ses parents le sont. Car s’ils sont en accords avec eux-mêmes, si leurs besoins sont comblés, alors ils seront plus à même d’être à l’écoute de leur enfant et donc de rester bienveillant.
    J’ai regardé votre blog et effectivement nous diffusons le même message. bravo et merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *